Nionk oum dee gluk, niek te pleek nah je vaho




¤ ¤ ¤ ¤

¤ ¤ ¤ ¤
Ma vie en chanson, track 02
90-94, les années K7
Quand je suis parti sur un truc, je m'arrête pas. C'est un avantage dans certains cas, mais dans la plupart, c'est bien chiant. Dans le cas présent, vous allez vous en bouffer les doigts jusqu'à la paume. Ma vie en chanson revient en force, et elle fait toujours aussi mal. Au sommaire de cette deuxième étape qui nous mènera jusqu'à aujourd'hui en prenant les sentiers les plus poussiéreux qu'il existe, les années 90 à 94.




En ce début de décennie, il s'agit pour moi de commencer à ouvrir mes oreilles, mais je suis bien loin encore de pouvoir dépenser des sommes astronomiques pour des disques impossibles à trouver au Prisunic du coin. J'en suis donc réduit à écouter la radio, le sempiternel Boulevard Des Clips, un peu de TOP 50 quand je comprends que Canal+ a oublié de le crypter (comment ça c'est normal ?), mais rien de très américanisant. De toutes façons je comprends déjà pas tout ce qui se dit en Français, c'est pas trop mal.

En fait, ces années sont celles des K7 que j'ai du subir ou écouter, peu importe. De la variété française à tout va, mais là où c'est encore plus fort, c'est que je devais aimer ça. T'aimes ça hein ? Oui monsieur. L'auto-radio même pas auto-reverse crache des mots que je comprends quand même en majorité, c'est bien de chez nous, et je connais toutes les paroles par coeur. Par euphonie le plus souvent, par la la la aussi, mais c'est l'intention qui compte.

Et ce qui peut paraître le plus redoutable, c'est qu'aujourd'hui encore je suis capable de chanter ces chansons, même en les ayant boudées une bonne quinzaine d'années maintenant. Et sans y réfléchir, par mécanisme, comme un bourrage de crâne. L'âge où on prend ses repères, l'âge où on ingurgite le plus de choses, et j'ai du glisser des bouts de Goldman entre les phrases d'une fable de La Fontaine. C'est sale.

Cette période n'est sans doute pas la plus prolifique pour mon développement musical, mais elle aura contribué à mon éducation. Ceci explique peut-être cela. Je tiens également à préciser que la période 90-94 ne correspond qu'à ma période d'écoute, et qu'elle peut différer de la sortie des titres suivants. J'ai également cherché sans succès du Sarah Mondiano et du Phil Barney, et été obligé de ne pas mettre le duo Lavoine-Ringer. Vous m'en voyez désolé.


05
François Feldman
Les Valses De Vienne



J'attaque avec du lourd, du très lourd. Du François Feldman, rien que ça. C'est que je rigole pas. Je me souviens que ça me gonflait vite (vous aussi ?) mais que j'aimais bien cette chanson. En même temps à l'époque j'étais pas le seul, et c'est une de ses chansons qui a le moins vieilli, enfin je trouve. En plus y a plein de références culturelles, c'est bon pour le cerveau. Qui a dit qu'à 10 ans je connaissais pas le Grand Maulnes ? Qui a dit que même aujourd'hui ? Qui a dit que j'étais plus Grand Marnier ?


04
Nilda Fernandez
Nos Fiançailles



Mais comment ai-je pu oublier ce titre ? Euh... Non, plus sérieusement, c'est à l'occasion de la rédaction de cette page, il y a à peine dix minutes, que j'ai eu le flash de cette chanson, que j'avais vraiment zappée. Une excellente raison pour la placer ici, parce que celle-là aussi elle m'a suivi pendant ces années là. Oh, la mélodie de fond est pas détestable, un groupe de rap pourrait la sampler, avec deux trois boum boum tchik tiens. Ah, au fait, Nilda Fernandez est un homme. Au cas où (d'ailleurs Nilda n'est qu'un anagramme éludé).


03
Mylène Farmer & Jean-Louis Murat
Regrets



J'ai longtemps hésité entre Ainsi Soit-Je (une chanson dont je ne comprends même pas le titre) et ce Regrets. En fait, c'est un peu obligatoire d'avoir avalé du Mylène Farmer quand on a mangé boulimiquement des clips de M6. Pourtant, ce Regrets n'est pas celui qui m'a laissé le plus de souvenirs en vidéo, d'ailleurs je ne m'en souvenais plus avant l'ère YouTube. Mais c'est celle qui évoque le plus de souvenirs musicaux, et c'est là aussi une chanson que je réécoute sans me plaindre.


02
Francis Cabrel
Animal



Il s'agit là d'une version Live, mais je n'ai pas réussi à trouver autre chose, et puis de toutes façons la chanson est la même. De quoi vous la rappeler immanquablement. Du Cabrel comme on en fait plus, ne serait-ce qu'à cause de la moustache. Je ne devais rien comprendre au sens de cette chanson, mais je me souviens l'avoir trouvée sympa. Aujourd'hui encore, c'est pas que je l'écouterais en boucle, mais elle ne m'est pas désagréable. Je me souviens surtout de certaines phrases comme "Ces filles à plat posées sur tes murs", mais qu'est-ce que ça veut dire ? Et des "tapis sur le mur", faut-il être con... Enfin, c'est tout l'album Sarbacane qui m'a marqué, avec des titres comme "C'est Ecrit" ou "Tout Le Monde Y Pense" qui, en dépit de mon jeune âge, me filait déjà le bourdon. Il est fort ce Francis...


01
Jean-Jacques Goldman
Il Changeait La Vie



Et plus généralement tout l'album "Entre Gris Clair Et Gris Foncé". Là encore, j'ai eu la surprise, agréable ou non - j'ai pas chercher à savoir -, d'acheter le CD près de 15 ans plus tard pour m'offrir un instant "nostalgie", comme si je me faisais mon propre "Sacrée Soirée". Et là, presque toutes les paroles me sont revenues, me glissant amèrement qu'un sacré paquet de conneries devait du coup se nicher aux quatre coins de ma tête. Un double album qui est sans doute le plus grand succès de Goldman, de la variété française dans toute sa splendeur, du Goldman qui fait du Goldman... On dira ce qu'on voudra, évidemment que la musique est importante, mais tout ce qu'on construit autour est important aussi.

Sans ça, difficile d'assumer.


BONUS : J'avais oublié un titre dans la première page, je l'ai rajouté...
Commentaires battus
Pas encore de commentaire !
N'hésite pas à dire ce que tu penses ! (non pas ça)

Ajoutez votre prose ! (lâch t komm)
Nom :
E-mail (facultatif) :
Recopiez le prénom :
Votre commentaire :
      © nazejournal.com
            depuis le 10/04/2000. Déjà. Eh oui
                                        nazejournal.com, hop.
et aussi | liens | à propos | photos | le coin perso | TP131OnTheWeb