Je crois qu'il n'y a plus rien à faire, là




¤ ¤ ¤ ¤

¤ ¤ ¤ ¤
Du cèdre sous ta douche
un gel douche qui energise
Il y a des grandes causes dans la vie. Et puis il y a les choses inutiles, les choses quotidiennes. Bah c'est pas une raison pour passer à côté, hein ! Aujourd'hui, nous allons donc aborder un thème franchement passionnant : la composition du gel douche.

C'est alors que je me prélassais tranquillement sous la douche [1] en chantant à tue-tête - et à tue-voisins - quelques titres piochés dans une discographie mentale ringarde que je pris, sans trop faire attention, un flacon magique : le produit douche. Magique non pas parce que c'est rare d'en voir, mais magique par son pouvoir hypnotisant. On est bien loin du vulgaire savon de Marseille, on tient dans ses mains un pur produit qui réunit toutes les forces de la planète. C'est pas moi qui le dit, c'est le flacon ! Mon produit douche, c'est un peu le cinquième élément.

Déjà, le nom met en appétit : Ushuaia. "Moi, je me douche avec de l'Ushuaïa" : ça en impose dans les dîners ! Le nom invite au voyage, comme Tahïti... Ah, on va pas se laver avec du Pontault-Combault Douche ! En ouvrant le flacon, on se voit déjà à l'autre bout du monde, tout en bas des Amériques, tout près de chez Florent Palui. Ah merde.

Ushuaïa, ça rappelle tout de suite ces deuxièmes parties de soirées sur TF1, c'est un peu comme si Nicolas Hulot venait faire du parapente sous ta douche. Et puis attention, au cas où on ne serait pas bien réveillés, y a tout qui est marqué sur la bouteille, on peut pas se tromper. Dans un premier temps, impossible de passer à côté du "Energise". Quelle classe ! Un terme qui ne veut rien dire en plein sur le flacon, voilà qui en jette. Tu fais quoi ? Moi, bah j'énergise !. Du coup, on peut inventer plein de termes, dans le même genre, le tout est que ça rende bien, ça rende frais, ça rende beau.

Le gel douche est décrit comme tonifiant, bizarre qu'ils n'aient pas pensé à écrire "Tonifize" pour nous montrer la tonifitude du produit. Une autre accroche indique une "mousse onctueuse", j'imagine donc que certains doivent bouffer le produit douche. Personnellement, ça me fait pas plus rêver que ça que mon produit douche mousse plus que ça, et en plus c'est pas marqué "Moussaïze" ou "Onctuïze" sur le flacon en gros, tu parles. Le plus drôle, c'est qu'à aucun moment on dit que ça lave bien.

Mais le meilleur reste à venir. Ushuaïa tient à nous informer que ce qu'il y a dans le flacon magique, c'est pas trois grammes de produit vaisselle avec de la lavande ! Ah bah non ! C'est fait avec du cèdre de l'Atlas. Oui. Du cèdre de l'Atlas. Y a un mec, pour que je me lave ce matin, il a été couper du bois au Maroc pour que je puisse sentir pas trop mauvais. Ils sont vraiment sympas chez Ushuaïa quand même. Je vais pouvoir m'energiser avec du cèdre de l'Atlas... je suis beau ! Je suis fort ! Je sens le cèdre de l'Atlas !

Le dos du flacon se fend d'ailleurs d'un petit texte, au cas où le matin, les yeux dans le vrac (pour rester poli) et en avance de moins 10 minutes, vous auriez envie de vous relire l'histoire de l'Ushuaïa, de sa naissance à aujourd'hui, posé négligemment sur le rebord de la douche. Pas loin de débuter par "Il était une fois", c'est dans un monde féérique (mais sans souris à grandes oreilles) que le gel douche nous emmène. Il raconte l'histoire du cèdre de l'Atlas qui utilise son vernis (il est coquet) pour combattre "les conditions arides du désert". Alors franchement, à côté de ça, les "conditions arides du métro" et "l'haleine fétide de Nicole dès 9 heures du mat", le cèdre, ça le fait bien marrer.


Et en plus on nous dit que c'est un atlas. Sympa.
Et puis c'est pas fini ! On nous dit que la recherche Ushuaïa (sans doute une équipe de chercheurs en gel douche avec des bonnets péruviens) a associé du cèdre avec "une formule de douche au pH neutre" (en même temps je me laverais pas avec de la soude) pour prendre soin de notre peau et la nettoyer (ah donc si en fait, on y vient quand même). On y trouve un "gel, qui se transforme en mousse abondante qui se rince en un clin d'oeil". Ton gel douche, c'est un peu Gérard Majax, c'est de la magie : il se transforme, puis disparait, *tadam* ! Et puis on oublie pas les senteurs, essentielles, qui "redonnent du tonus", bref, qui energise ton corps.

On a vraiment sous les yeux un powerpoint imprimé, avec le petit encadré sur la mission Ushuaïa. Parce que bon, c'est bien que tu te laves, mais si en plus tu pouvais en profiter pour aider la nature, ça serait pas plus mal. En gros, même si c'est écrit tout petit, on y apprend que oui, ok, la recherche Ushuaïa va puisser dans la nature pour toi, couper des arbres pour toi, sacrifier des enfants pour toi, mais bon, hey !, ils font attention, ils sont gentils et ils ont fait des accords avec des organismes pour n'utiliser que des matières premières naturelles entièrement renouvellables. Ouf. En même temps, ça me paraissait beaucoup de cramer un cèdre par douche.

Heureusement, la composition du produit nous laisse rêveurs, quelque part en Afrique du Nord, avec ces arbres aux noms aussi évocateurs que le Sodium Benzoate, le Benzyl Salicylate ou l'Hexyl Cinnamal (c'est donc qu'il s'est blessé) [2], des noms qui feraient rougir ma prof de physique. Mais, ouf ! Qu'on ne se trompe pas, il y a bien de l'Aqua (une ressource du Danemark apparement disparue) et du Cederwood. Ouf, j'aurais eu peur de me parfumer avec du E345 où je sais pas quoi.

Et encore, Ushuaïa n'est pas le seul à nous emmener voyager à deux pas d'une télévision qui passe le clip de Christophe Willem, puisque d'autres gels douches s'en donnent à coeur joie. Adidas nous propose par exemple sa gamme développée par des athlètes (oui, on avait pensé prendre des chercheurs, mais Flavie Flamant est venu tourner un Vie Ma Vie de chercheur de gel douche avec des footballeurs), qui doit certainement avoir la senteur "Fraîcheur des aisselles" et être gavé de Vitamines A, B, C et plein d'autres trucs. Et puis attention, c'est pas n'importe quoi hein ! C'est issu de la Task Team Force. Non seulement il te tonifize, mais en plus, prendre ce gel douche, c'est faire partie d'une équipe, ouais, parce qu'on est tous des frères, on va le gagner ce championnat les gars ! Ce match, il est pour nous ! Après tout, c'est ce qu'on veut sous la douche : un gel douche qui lave et qui fasse bien micro pour chanter.
_

Notes du bas de la page (ou un peu avant)
[1] Oui, je me lave.
[2] Ou, pour les amateurs de ballon-pied, Cinnamal Pongolle.
Sinon, bien que la deuxième photo puisse le laisser penser, non, je n'ai pas trois bras.
Commentaires battus
Posté par
Geo le 17.06.2007 à 00:00 [#1]
J'essaie d'arrêter les douches, eb meme temps moi c'est à la camomille, ca se tue pas à la hache ces arbres là
Posté par
mbfcs2 le 17.06.2007 à 00:00 [#2]
Quoi, t'as jamais vu les bucherons en salopette rose ? Sinon arrêter les douches, ça c'est un geste sympa pour l'environnement. Pour ta copine, je sais pas.
Posté par
nicobillou le 29.06.2007 à 00:00 [#3]
En tout cas c'est pas ce gel douche qui t'enleve la gueule de bois ...
Posté par
mbfcs2 le 29.06.2007 à 00:00 [#4]
Tu veux que je relance le NazeAward du jeu de mot ?
Ajoutez votre prose ! (lâch t komm)
Nom :
E-mail (facultatif) :
Recopiez le prénom :
Votre commentaire :
      © nazejournal.com
            depuis le 10/04/2000. Déjà. Eh oui
                                        nazejournal.com, hop.
et aussi | liens | à propos | photos | le coin perso | TP131OnTheWeb